A l’Asphodèle, présentation de la saison

Vendredi 24, à 20h30, Questembert Communauté présente sa saison culturelle à l’Asphodèle. C’est gratuit, en accès libre avec passe sanitaire, dans la mesure des places disponibles. Après une année de privations, ça va nous faire du bien à tous, et le programme est attractif, éclectique, pour des publics variés… Il est aussi de grande qualité.

Le programme complet est à télécharger ici

Nous donner envie…

C’est le premier objectif de la soirée de présentation. En quelques mots, en quelques images, vous aurez un aperçu des spectacles proposés au cours de l’année à l’Asphodèle, mais aussi vous découvrirez l’offre très diversifiée du réseau des médiathèques de Questembert Communauté ainsi que les activités du Centre culturel les Digitales à Caden.

  • 7 oct : So Lune, du chant, du violoncelle, de l’électro
  • 17 nov : Lior Show, un solo… collectif ! Chant, discussion, improvisation
  • 13 janv : Le Bourgeois Gentilhomme, un classique, mais sorti de la naphtaline !
  • 20 janv : Camarades, 1968, Colette à St-Nazaire, Nantes, Paris, Allemagne,
  • 26 fév : ExCENTRIQUES, ils réinventent la roue, pour danser, rire et rêver
  • 12 mars : Respire, un piano qui redonne du souffle
  • 24 mars : G.R.A.I.N, de folie ?
  • 29 avr : Courir, le retour de Zatopek, le marathonien tchèque.

Notez que Camarades est le deuxième volet qui fait suite à Frères, spectacle sut le thème de la Guerre d’Espagne, donné au Dôme de St-Avé, le 18 novembre.

La Compagnie Les Invendus, en résidence de création à l’Asphodèle, donnera ce soir un aperçu de son spectacle Influence, jonglage et danse.

Le réseau des médiathèques, de son côté, présente dans chacune des médiathèques de la Communauté des spectacles et des animations en grand nombre, souvent pour les plus petits, mais aussi pour tout public.

A Caden, les Digitales, outre l’exposition permanente des maquettes agricoles d’Albert Sevestre, propose deux espaces de création à disposition des associations (Esquisses et Traces, la Causette des Cousettes) et des professionnels. Jusqu’à ce dimanche 26 septembre, on peut voir l’exposition #365, Unpacked. Puis du 1er octobre au 12 décembre, Estrans Tissés, de Véronique Bécaert et du 1er avril au 5 juin, Saisons polaires, du Collectif Les Corbeaux Dynamite.

Une année Festi Mômes

C’était un événement annuel, ce festival dédié à la petite enfance. Depuis 2014, on n’a plus qu’une biennale… Reviendra-t-on sur cette décision, comme l’a fait la ville de Questembert pour le salon du livre ? On verra, mais profitons de l’édition 2021, dont le programme sera présenté bientôt. Cependant l’idée de spectacles pour les tout-petits a largement essaimé dans les propositions du réseau des médiathèques et du service enfance-jeunesse, qui accueillent en résidence les compagnies Debout-dehors et la Baldufa.

A l’Asphodèle, il y a aura aussi….

En dehors de la programmation pilotée par Questembert Communauté, l’Asphodèle accueillera aussi le samedi 19 février l’Orchestre National de Bretagne pour un concert musique classique et musique africaine Into Africa, Hae ke Kae / Where is home ?

Un spectacle original, pour tous à partir de 6 ans, un concert dessiné, Cache-toi Arsène, avec Ronal Badel (lecture et dessin) et Marion Le Berre (piano) Le samedi 4 décembre, la batterie-fanfare de Noyal-Muzillac donnera son concert annuel. Enfin, le Fest-Noz du Trio Alain Pennec et Ampouailh a été reporté au mois de novembre.

Plus loin dans l’année, et on y reviendra, un temps fort culturel et artistique pour les enfants et les familles, Traces, avec Hugo Duras. Ainsi que deux propositions du Renouveau Lyrique : Les Folies Offenbach (31 mars) et La Flûte déjantée (24 mai).

Une réponse pour “A l’Asphodèle, présentation de la saison”

  1. Christiane25 septembre 2021 à 9 h 50 minRépondre

    Merci d’avoir signalé la soirée (un peu tard à mon goût) parce qu’on n’a pas vu beaucoup d’information dans la presse: même pas dans l’agenda des communes de Ouest-France.

    La présentation avec les vidéos a montré des extraits qui donnent envie d’y aller. En prime, le spectacle en cours de création par la Compagnie Les invendus était extraordinaire; surtout la séquence dansée, jonglée sur le Boléro de Ravel.

Laisser un commentaire