Pic’Nic et Croc’Notes sous les Halles

Dernière soirée de Pic’Nic & Croc’Notes, ce mercredi 17 août sur les bords de l’étang de Célac sous les Halles, en raison de la météo. A partir de 19h, c’est le temps du pique-nique avant le spectacle (gratuit) qui commence aux alentours de 20h30.

Continuer la lecture de Pic’Nic et Croc’Notes sous les Halles

Hommage à François Le Poul

François Le Poul est décédé. Je perds un ami. Nous avions fait connaissance à la fin des années 90 : il était adjoint à Malansac et j’étais maire depuis 1995. Contrairement à la majorité de ses collègues au conseil de Malansac, il souhaitait la création de la communauté de communes, Questembert Communauté. Nous venions d’horizons différents, mais nous partagions le même projet et c’est de là qu’est née une belle amitié.

Continuer la lecture de Hommage à François Le Poul

Pic’Nic et Croc’Notes au Sendoué

Avant-dernière Dernière soirée de Pic’Nic & Croc’Notes, ce mercredi 10 août dans le jardin qui entoure la chapelle du Sendoué. A partir de 19h, c’est le temps du pique-nique avant le spectacle (gratuit) qui commence aux alentours de 20h30.

Continuer la lecture de Pic’Nic et Croc’Notes au Sendoué

L’étang de Célac, continuité écologique, ceinture verte

Un sujet qui devient presque un serpent de mer, à moins que ce ne soit l’Arlésienne… Il y a bientôt quinze ans, j’étais interpellé ici et là sur l’envasement préoccupant de l’étang : « les poissons allaient bientôt traverser à pied sec ! » On y est presque, et le dossier travaillé en 2012 n’a guère avancé, tandis que de nouvelles exigences réglementaires s’imposent aux collectivités pour la protection de la ressource en eau.

Continuer la lecture de L’étang de Célac, continuité écologique, ceinture verte

En France, la dictature est plutôt bonne fille

Il y a seulement 3 mois, 4 au plus, je lisais partout sur les réseaux sociaux que nous vivions sous une terrible dictature : les oppositions étaient muselées, nous étions soumis à l’obligation vaccinale, au « pass nazitaire », la presse aux mains d’une oligarchie souterraine, télévision et autres médias s’associaient dans une entreprise de décervelage ; seuls quelques esprits libres, éclairés par des sites de réinformation, complotistes sur les bords, parvenaient à brandir le flambeau de la Résistance.

Continuer la lecture de En France, la dictature est plutôt bonne fille

Le bel été de la culture

A la fin du conseil du mois de mai, Sylvaine Texier, adjointe en charge de l’action culturelle, a présenté le programme de l’été qui commence. Elle a accepté de répondre à mes questions.

Réécouter ici à partir de 2h01

En fait, l’été a déjà commencé, en tout cas pour la culture

Continuer la lecture de Le bel été de la culture

Très honorés, les élus honoraires

Lundi 27 juin, à l’issue du conseil municipal, Boris Lemaire annonçait que le Préfet avait conféré l’honorariat aux élus qui ont conduit les affaires de la commune de 1995 à 2014. En quelques minutes, il a retracé les événements forts de ces 3 mandats au service des Questembert. Au fur et à mesure, il a fait défiler des images qui pour les plus vieux ont évoqué des souvenirs et qui pour les plus jeunes ont montré les étapes d’une transformation radicale de notre commune. Evidemment, la distinction accordée par le préfet nous a fait plaisir, tout comme la rapide chronologie esquissée par Boris Lemaire.

Continuer la lecture de Très honorés, les élus honoraires

Au conseil municipal du mois de mai 2022

Pour une fois, j’ai assisté au conseil municipal. La presse en a rendu compte de façon assez brève, vu les contraintes imposées par le format. Vous trouverez en ligne sur le site de la ville, le compte-rendu officiel avec les annexes. Tout y est, c’est ici. La séance a été transmise en vidéo sur la page FB de la ville et sur la chaîne youtube des infos du pays gallo.

Continuer la lecture de Au conseil municipal du mois de mai 2022

La stratégie du coucou

Le chant du coucou n’a pas le charme du pépiement des mésanges, ni des trilles de la traie (grive draine en gallo), encore moins des modulations subtiles du rossignol ; non le coucou radote sur 2 notes, et c’est lassant. Mais le coucou mérite plus d’attention : il pratique le parasitisme de couvée, pour le dire plus clairement, il fait couver ses œufs et nourrir ses oisillons par des oiseaux d’autres espèces. En politique – à quoi je m’intéresse aussi – cela s’appelle l’entrisme, la spécialité assumée des trotskistes.

Continuer la lecture de La stratégie du coucou