Film documentaire : les vraies dates

Non, je ne vais pas vous dévoiler les méandres d’un grand complot contre l’Iris cinéma, je veux simplement attirer votre attention sur ce programme intéressant et corriger le calendrier erroné publié dans Ouest-France ce matin.

L’objet du délit

Les vraies dates

  • Un pays qui se tient sage, de David Dufresne, samedi 13 novembre à 21h, en présence du réalisateur. Alors que s’accroissent la colère et le mécontentement devant les injustices sociales, de nombreuses manifestations citoyennes sont l’objet d’une répression de plus en plus violente. « Un pays qui se tient sage » invite des citoyens à approfondir, interroger et confronter leurs points de vue sur l’ordre social et la légitimité de l’usage de la violence par l’Etat. Le film sera projeté également le vendredi 19 novembre à 20h45.
  • Le dernier refuge, de Ousmane Samassekou, mercredi 17 novembre à 20h30, projection suivie d’une rencontre avec le critique de cinéma Erwan Cadoret. Aux portes du Sahel se dresse la Maison du Migrant, tel un refuge pour celles et ceux en route vers l’Europe ou sur le retour. Ici, ils font face à leurs propres histoires de migration. Que ressent-on, de quoi a-t-on besoin, lorsque nos rêves ont été enfouis dans le sable ou attendent d’être vécus ?
  • Les raves d’Epsylonn – Otoktone de David Morvan et Erwan Le Guillermic Mercredi 24 novembre à 20h30 – Projection suivie d’un échange avec le réalisateur Erwan Le Guillermic. Étienne, Sonia, Loïc, Aurélie, Tony et Damien sont quelques-uns des irréductibles bretons qui ont tout donné à cette passion devenue mode de vie. Après quinze années à sillonner la Bretagne, la France et l’Europe, leur sound system « Epsylonn – Otoktone » organise une dernière teuf.
  • 143, rue du Désert, de Hassen Ferhani. Il reste deux séances : Vendredi 12 novembre à 20h45 et Lundi 15 novembre à 20h45. En plein désert algérien, dans son relais, une femme écrit son Histoire. Elle accueille, pour une cigarette, un café ou des oeufs, des routiers, des êtres en errances et des rêves… Elle s’appelle Malika.
  • Akeji, le souffle de la montagne, de Mélanie Schaan et Corentin Leconte. Dimanche 21 novembre à 17h45. Présentation du film par Claire Douché, bénévole Iris. Dans le fin fond des montagnes, au cœur de la vallée d’Himuro, Akeji et sa compagne Asako vivent à l’écart du monde. Dans un ermitage au toit d’herbe, parmi les animaux et les esprits de la nature, la vie s’écoule dans un espace-temps illimité. Artiste de renom, Maître Akeji descend d’une lignée de samouraïs, initié à l’art sacré du thé, du sabre et de la calligraphie. Ce film contemplatif fait appel aux sens, rythmé par les éléments – l’eau, le feu, la terre et le vent –, et par le cycle des saisons et le temps, thèmes fondamentaux de la pensée japonaise. Cette fabuleuse immersion dans le monde d’un artiste en totale fusion avec la nature souligne poétiquement le cycle de la vie.
  • Les autres Chemins de Emmanuelle Lacosse. Vendredi 26 novembre à 20h45 et dimanche 28 novembre à 17h45. rancki appréhende sa vie comme sur son ring de boxe. Son parcours est celui d’un homme tiraillé entre un mode de vie reçu en héritage et les injonctions de la société. Voyageur à la croisée des chemins, Francki revendique sa différence et espère garder sa liberté. Alors il esquive et tente des équilibres précaires pour faire cohabiter ses deux mondes. Les problématiques s’enchaînent et l’obligent, les rêves changent, les espoirs restent.

Tout cela aux tarifs habituels.

Laisser un commentaire