C’est pas tous les jours qu’on rigole, parole

La lecture du communiqué de la minorité municipale aux infos du pays gallo m’a mis le cœur en joie : comme chantait à peu près Brassens, c’est pas tous les jours qu’on rigole.

Charybde et Scylla

Ça commence fort !

Oui, il faut citer mot pour mot : « L’élection du maire de Questembert dans la minorité départementale plongerait notre canton dans une situation difficile pour les six années à venir. » Autant dire que cela nous plongerait dans les ténèbres de l’enfer ! Ah oui, parce que les 6 années passées nous ont fait connaître la lumière paradisiaque ? Par charité, je n’insisterai pas sur le triste bilan municipal qui a conduit les Questembertois à choisir dès le premier tour la majorité conduite par Boris Lemaire. Pas plus que je n’insisterai sur celui de la conseillère départementale ; je serais bien en peine d’en parler, comme la plupart d’entre vous d’ailleurs : qu’a-t-elle fait ?

Mais c’est qu’on vous a menti : « Ces élections mettent en pleine lumière l’orientation de ceux qui gouvernent Questembert ; bien contraire à la simple sensibilité affichée lors des élections municipales. » Bizarre, cela me rappelle quelque chose… ah oui, une déclaration en réunion publique, mot à mot, j’ai l’enregistrement : « on voit ce que j’ai envie d’appeler le vrai visage de M. Paboeuf avec un discours teinté de violence, je reprends le mot de mensonge, j’ai même envie parfois de dire de haine. » Donc, celui qui sans doute sonde les reins et les cœurs peut maintenant vous révéler la véritable orientation de la majorité d’aujourd’hui: ce n’est plus une « simple sensibilité »… Eh non, monsieur, ce sont des valeurs toujours affichées, jamais masquées… rien à voir avec les hypocrites et les sépulcres blanchis.

Vade retro, Satanas

Appelez tout de suite l’exorciste, n’avez pas senti l’odeur sulfureuse que répand le soutien de la France Insoumise ? Et pour les pécheurs laps et relaps, préparez le bûcher.

Au bûcher, les hérétiques

Politique politicienne

Et voici l’anathème, les candidats qui ne sont pas de la « majorité départementale » feraient de la politique politicienne. Bien sûr, pas les autres « vêtus de probité candide et de lin blanc. », ils n’ont jamais fait de politique eux, ils n’ont rien à voir avec la Manif pour tous, par exemple…

Hors de l’église, point de salut

« Vouloir vivre volontairement dans l’opposition ne peut qu’entraîner un frein à l’harmonie de notre développement, ce n’est pas notre choix. » Eh ben voilà, la messe est dite, vouloir vivre dans l’opposition dans le péché… vous conduira dans les tourments de l’enfer.

Je vous l’avais bien dit, c’est pas tous les jours qu’on rigole.

Une réponse pour “C’est pas tous les jours qu’on rigole, parole”

  1. BRANGEON JP2 juillet 2021 à 19 h 26 minRépondre

    Un serment d’allégeance est un serment par lequel un sujet ou un citoyen reconnaît son devoir d’allégeance et jure la fidélité à son pays ou, le cas échéant, à son monarque
    Propos de Monsieur GICQUEL qui explique pourquoi Monsieur le maire de Questembert à triomphé dimanche !
    Les maires de la communauté de commune sont donc les sujets de Monsieur LE MAIRE !!!!!!

Laisser un commentaire