Logo QC

La fibre, la téléphonie mobile au Conseil communautaire

À l’ordre du jour du conseil du 13 décembre, un vote sur le montant de la redevance demandée pour l’installation d’une antenne de téléphonie sur une parcelle communautaire. Délibération nécessaire, mais rien de passionnant. Cependant, la discussion a permis d’élargir le débat à la couverture numérique globale : réseau ADSL, fibre optique, 4G/5G.

Une image de synthèse (dossier du porteur de projet)

Nous devrions plus souvent assister aux réunions du conseil municipal ou du conseil communautaire. Des réunions souvent ennuyeuses… mais nécessaires : il faut une délibération formelle du conseil municipal pour payer au curé de la paroisse les 450€ qui lui sont dus pour le gardiennage de l’église !

Désormais, il est possible de suivre ces réunions à la maison en vidéo ou d’y revenir quand on a plus de temps et par petits bouts. Pour faciliter la diffusion, je suggérerais bien que le service communication de la mairie ou de la communauté publie un chrono des réunions : par exemple, le sujet qui nous intéresse ici, la couverture numérique, commence à la 19ème minute de la vidéo sur la chaîne youtube de Questembert Communauté. (19:55 plus précisément).

NB : on peut aussi suivre la réunion sur la vidéo des Infos du Pays Gallo.

Les délibérations sont publiées quelques jours après la réunion et mises en ligne sur le site de la commune ou de la communauté. Mais, c’est très sec, le déroulé des discussions n’est pas retransmis. Or pour la délibération n°5 du 13 décembre, (ici en page 6 du pv) c’est tout le reste qui en fait l’intérêt.

Il s’agit donc de valider par un vote du conseil le montant de la redevance annuelle (4 200 €) : une proposition discutée de gré à gré avec l’opérateur et vue en bureau communautaire. Maxime Picard, vice-président en charge des questions économiques, indique que sur ces sujets, il vaut mieux ne pas traîner : les opérateurs se tournent vers d’autres secteurs si les décisions tardent trop.

Or les habitants du nord de la commune se plaignent du manque de réseau (zone grise, sinon zone blanche) aussi bien pour la vie quotidienne que pour les activités professionnelles avec le développement du télétravail.

D’autres implantations avaient été étudiées (Lesnoyal, Kermaté, Kermorin) et l’arbitrage s’est fait en faveur de la parcelle de la parcelle XI482, propriété de QC.

La parcelle XI482

Boris Lemaire a suivi les discussions en tant que maire de Questembert : il y a eu des réunions techniques, une réunion des élus avec l’opérateur, et une réunion publique où les habitants du secteur ont été invités directement, mais c’était ouvert à tout le monde. Le compte-rendu de la réunion publique du 12 novembre a été mis en ligne sur le site de la mairie.

Le document présenté en réunion est également en ligne sur la page (ici directement).

De la téléphonie mobile à la fibre optique

L’offre de téléphonie mobile (ce sera 4G et 5G) n’est qu’un aspect de la demande de desserte numérique. Et d’ailleurs même en téléphonie mobile, il y aura encore des difficultés en fonction de la topographie. Cependant, nous sommes nombreux à attendre la fibre optique. Questembert étant la première concernée, Boris Lemaire a donné les informations obtenues auprès du syndicat mixte régional Mégalis. Mais il faut sans doute rappeler l’histoire déjà ancienne !

Le dossier avait été validé en conseil communautaire en décembre 2016 et j’en avais parlé dans ce compte-rendu. J’expliquais aussi le mode de financement avec la participation de l’interco et de la commune. Au début juin 2018, Guénégan Bui, conseiller régional, vice-président de Mégalis, inaugurait une des quatre armoires installées à Questembert pour le déploiement de la fibre optique.

Inauguration de l’armoire rue Pasteur (image Mégalis)

Et depuis, retard sur retard ! La tranche 1 qui concernait le centre-ville de Questembert n’est pas encore achevée. Environ 800 prises sont disponibles, mais pour éviter les frustrations (!!!), il a été décidé de différer la commercialisation. La tranche 2 a été attribuée à une autre entreprise, le groupement Axione Bouygues énergies et services et il est possible que certaines lignes de cette tranche soient livrées avant la fin de la tranche 1.

Pour suivre l’avancement

Mégalis met à disposition une carte de l’état d’avancement. Il suffit de zoomer pour voir à quel délai le raccordement est prévu.

Avancement de la fibre au centre-ville janvier 2022

Deux conseils : en bas à droite de votre écran, choisissez la visualisation « carte ign » et à gauche, vous pouvez afficher la légende de la carte : point vert = ouvert ) la commercialisation, point bleu = en cours d’achèvement, point orange = en cours de travaux.

Sur un zoom plus large, les couleurs permettent de visualiser les échéances prévues.

Une réflexion sur « La fibre, la téléphonie mobile au Conseil communautaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.