logo Questembert

Réunion de quartier, j’y étais!

J’assistais samedi 12 mars à la réunion du quartier centre et j’ai suivi l’après-midi la balade participative. Deux moments intéressants de rencontre entre élus et citoyens. Si la balade visait à réfléchir collectivement sur le centre-ville dans le cadre du programme Petites villes de demain, la réunion du matin, qui a rassemblé environ 150 personnes, a permis de traiter 3 gros projets de la municipalité et de passer en revue de multiples questions des habitants.

Ça va commencer… (photo S. Roth)

Pour revoir en vidéo, avec les infos du Pays Gallo, c’est ici

Trois projets municipaux

La réunion était pilotée par une animatrice extérieure qui avait à la fois la responsabilité du temps et la distribution de la parole. Dans un premier temps, les élus ont présenté trois projets municipaux : le cimetière, les mobilités douces et le programme Petites Villes de demain. Trois projets annoncés pendant la campagne, mais la question du cimetière s’impose à court terme, alors qu’elle devait être traitée dans la deuxième partie du mandat. Les présentations ont amené des interrogations, des commentaires et des suggestions, mais nous y reviendrons plus tard dans des articles plus détaillés.

La réunion du quartier centre

La plupart des participants étaient là pour parler des problèmes spécifiques au quartier, ou plus exactement au périmètre que la municipalité avait dessiné de Bocaran à l’ouest jusqu’à la route bleue à l’Ouest, de Kerbonnet à la Grée au Roc.

Le périmètre défini

Un bon taux de réponse au questionnaire

Dans un premier temps, J. Chauvin a donné une synthèse rapide des réponses au questionnaire diffusé dans les boîtes aux lettres (il y a eu des ratés) et sur internet. Des réponses qui globalement donnent une image plutôt positive de la vie à Questembert. Et c’est réconfortant pour tout le monde ! Cela n’empêche pas de signaler des manques : en matière de voirie, d’espaces publics, de commerces et services, d’animation. Avec des demandes fortes pour plus de trajets sécurisés pour les vélos et piétons, un meilleur accès à internet.

Je crois qu’il serait intéressant que la ville diffuse les grandes lignes des réponses à ce questionnaire. Mais ce sera peut-être dans un prochain bulletin municipal et sur le site de la commune.

Nb : mon compte-rendu est personnel ! Je ne prétends pas à l’exhaustivité, ni à l’objectivité, et j’ai même glissé ici et là des réflexions personnelles.

Échanges avec les élus mais aussi entre citoyens

Bien sûr les questions et les commentaires étaient adressés aux élus, et cela s’est fait dans une ambiance conviviale et bon enfant. Mais la réunion a permis à tous de partager les préoccupations, les points de vue. Et quelquefois de faire apparaître des demandes contradictoires : faut-il plus d’éclairage public ou au contraire le réduire pour éviter la pollution lumineuse, respecter la biodiversité ?

Partager la réflexion sur les enjeux, les méthodes

Parmi les demandes les plus fréquentes sur des domaines qui sont du ressort de la ville, il faut noter l’amélioration des circulations. Voies cyclables, accessibilité piétons et particulièrement PMR, trottoirs, qualité des revêtements, etc. La réponse des élus a permis d’éclairer le débat. D’abord, il ne faut jamais oublier les questions d’argent ! Chaque année – depuis longtemps – le conseil vote une enveloppe de 300 K€ pour le marché à bons de commande pour la voirie, qui sert à réaliser des travaux d’entretien ponctuels. Dès lors qu’il s’agit de chantiers plus importants, – donnons comme exemple la rue du Bois-Joli entre la rue Laënnec et le village de Kervault,- il faut un programme spécifique à inscrire dans le programme pluriannuel d’investissement. Pour la rue du Bois-Joli, la première estimation s’élève à 1,2 M€. De plus, pour des chantiers de cette envergure, il est nécessaire de se coordonner avec les responsables des réseaux d’eau potable, d’assainissement, d’électricité, etc.

Verdissement ?

La demande est souvent formulée : notre ville est très « minérale », il faudrait végétaliser ! Une demande à laquelle la municipalité se dit prête à répondre. Cela peut se traduire par des plantations comme ce qui est en cours sur la place de la Tour Belmont, par la végétalisation de certains murs (du cinéma? de l’église?)

La voiture, toujours la voiture…

Boris Lemaire l’a rappelé : quoi que nous fassions, nous ne pourrons pas nous passer de la voiture, en tout cas, pas tout de suite. Comme le montrent les données de l’INSEE, les déplacements domicile-travail se font à 85 % en voiture, question de distance, de direction, d’horaires, etc. Et 65 % des 3 000 actifs de la commune quittent Questembert pour travailler ailleurs, souvent vers Vannes, mais pas seulement. En sens inverse, sur les 2 700 emplois recensés sur notre territoire, plus de 60% sont occupés par des gens qui viennent d’autres communes. Source INSEE Dossier complet Commune de Questembert (56184).

Cela ne doit pas empêcher d’améliorer les déplacements doux, à vélo ou à pied. Et nous sommes invités à réfléchir sur l’éventualité de sites propres réservés : pistes cyclables, trottoirs. L’espace est-il disponible ? Combien ça coûtera ? Est-ce qu’on peut imaginer des usages partagés, comme les zones 20, où tout le monde peut circuler, mais avec priorité aux piétons ? C’est déjà le cas dans quelques rues, la rue de la Laine, par exemple. A-t-on toujours besoin de trottoirs, sachant que les trottoirs sont parfois squattés par le stationnement automobile ?

L’accès internet, le réseau téléphonique, la fibre optique

C’est un domaine où la commune n’a pas grand pouvoir, comme je l’ai exposé dans un article précédent La fibre, la téléphonie mobile au Conseil communautaire  ! La commune peut faciliter l’installation de pylônes de relais mobiles mais le déploiement de la fibre optique a été confié par la Région Bretagne au syndicat mixte régional Mégalis.

Pour suivre le déploiement, et ça avance quand même en centre-ville, Mégalis met à disposition une carte de l’état d’avancement. Il suffit de zoomer pour voir si le raccordement est réalisé ou prévu à court terme.

Une réflexion sur « Réunion de quartier, j’y étais! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.