La Part des autres au cinéma Iris

Le cinéma Iris, sur proposition de l’association La Marmite, propose à à 20h30 ce soir en ciné-débat mercredi le documentaire de Jean-Baptiste Delpias et Olivier Payage La Part des autres en présence de Jean-Claude Balbot, paysan finistérien retraité, ancien administrateur du réseau CIVAM et porteur du projet.

Manger, première préoccupation pour les plus précaires, bien manger, un sujet pour nous tous, mieux manger, une réflexion nécessaire face à la junk-food, manger ensemble, parce que partager le repas est essentiel pour faire société. Et manger alors que ceux qui produisent la nourriture ne parviennent pas toujours à vivre décemment de leur travail. Telles sont les questions au cœur du documentaire présenté ce soir en séance spéciale à l’Iris Cinéma.

affiche du film La Part des autres
l’affiche du film La Part des autres

Pour l’accès de tous à une alimentation de qualité et durable

Ce film écrit et réalisé par Jean-Baptiste Delpias et Olivier Payage, dans le cadre du projet «Accessible»  pose un regard sur l’appauvrissement tant des producteurs que des consommateurs et interroge les conditions d’un accès digne pour tous à une alimentation de qualité et durable.

Les pieds dans les champs céréaliers de Quentin ou la garrigue de Nathalie, au détour d’une discussion sur la bonne nourriture avec David, dans le quartier de Keredern à Brest ou auprès des bénévoles et dans les files d’attentes de l’aide alimentaire, La Part des autres pose le regard sur une multitude de situations vécues. Ces situations réunies permettent de questionner le système agricole dans son ensemble, jusqu’à imaginer une sécurité sociale de l’alimentation…

Un débat animé par Jean-Claude Balbot, paysan engagé dans les CIVAM

Jean-Claude Balbot, éleveur aujourd’hui à la retraite, reste toujours engagé au sein des CIVAM (Centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural).

Le teaser du documentaire La Part des autres

Un projet alimentaire territorial?

Le thème était déjà au coeur de nos réflexions, comme en témoigne cet article sur une conférence-débat organisée en novembre 2019 : Manger sain, manger local au restaurant scolaire ou d’entreprise, c’est possible. C’est aussi un des engagements de l’équipe municipale Questembert 2020 conduite par Boris Lemaire :

« Alimentation : de la graine à l’assiette

Nous souhaitons engager un démarche collective pour définir un plan alimentaire territorial.« 

Laisser un commentaire