Tohon Saint-Eloi, restauration des milieux aquatiques

Vous le savez sûrement (?) une enquête publique est en cours, jusqu’à ce vendredi 20 janvier, sur la restauration des milieux aquatiques des bassins versants Saint Eloi, Estuaire Vilaine, Kersempé et Marzan. C’est Eaux et Vilaine qui porte le dossier, mais il nous concerne plus directement dans la portion du St-Eloi (Tohon) entre le moulin de Carné et les sources du chevelu qui constitue le bassin versant.

Un dossier complet… et complexe

Pour donner son avis sur le sujet, il faut le connaître un peu. Le dossier complet est accessible ici sur le site de la Préfecture; le dossier papier est à disposition en mairie et le commissaire enquêteur sera présent à la mairie de Questembert vendredi 20 de 14h à 17h.

Le dossier fait plusieurs centaines de pages; il est souvent rédigé dans un langage technique et/ou administratif hermétique pour la plupart des citoyens. Des citoyens à qui on demande d’exprimer un avis! J’ai tardé à m’y plonger moi-même, et donc à attirer votre attention sur les points qui concernent les Questembertois de plus près, et principalement l’étang de Célac et les cours d’eau en amont et en aval.

La situation est, je crois, révélatrice de ces enquêtes publiques : le dossier d’études doit être techniquement irréprochable, sa rédaction est donc confiée à des spécialistes du droit (il y a des questions juridiques), des cours d’eau, de la biologie (poissons, batraciens, insectes, plantes, etc). Mais le dossier s’adresse à des citoyens ordinaires dont les centres d’intérêt sont variés (l’agriculture, la pêche, la balade, etc.) et les connaissances forcément limitées. Et là je ne fais injure à personne : le spécialiste des loutres ne connaît peut-être pas grand chose au droit administratif. Comme nous tous, on peut dire que son ignorance comporte quelques lacunes, à propos des loutres, justement.

Dans le magazine municipal

Le magazine municipal n°29 (novembre-décembre 2022) a consacré plusieurs pages au dossier de l’eau, (p 6-12 ). Plus particulièrement, la page 9 présente la restauration écologique du St-Eloi avec un accent sur l’étang de Célac.

Quelques pistes pour pénétrer dans le labyrinthe

Peut-être faut-il commencer par le résumé du dossier le document F à télécharger ici. Puis le document C partie 01 qui dresse l’atlas général du projet. Et plus spécialement peut-être la page 11 de ce document, qui montre la carte du bassin-versant du St-Eloi. Le document C partie 05 présente les cartes d’intervention sur ce même bassin-versant. L’échelle des cartes les rend parfois difficiles à lire, mais ces cartes donnent quand même une bonne idée de l’ensemble du projet.

Travaux sur ouvrages hydrauliques (p 8 doc C partie 05

Et combien ça coûte? et qui paie?

Les réponses à ces questions sont données à la fin du résumé document F, à partir de la page 23.

Schéma financement p 29 Document F

La dépense totale sur les 10 prochaines années atteint environ 7,5 M€, une dépense partagée selon le tableau suivant:

Qui paie quoi? page 24 document F

La maîtrise d’ouvrage est assurée par Eaux et Vilaine, sur ses ressources propres… dont une part vient des EPCI adhérents (dont Questembert Communauté). Le reste vient de l’Agence de l’eau, du conseil régional, du conseil départemental. De l’argent public, oui, et je dirai que c’est normal : il s’agit de l’eau, de la qualité et de la quantité de l’eau, un bien public, un bien commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *