Les vœux du maire, à quoi ça sert?

Samedi prochain, 7 janvier, à l’Asphodèle, Boris Lemaire présentera ses vœux aux Questembertois. L’an passé, en raison du COVID, nous avions dû nous passer de cette cérémonie et nous contenter d’une interview en vidéo. La cérémonie des vœux est une tradition bien ancrée, mais en réalité, elle est assez récente. Sur le modèle des vœux présidentiels télévisés du général de Galle, elle s’est répandue jusqu’au niveau communal dans les années 80.

À Questembert, une première trace en 1993

Si j’ai trouvé, dans les archives d’Ouest-France, des comptes-rendus de vœux municipaux en 1980 pour Colpo, Plougoumelen, c’est seulement en 1990 que j’ai trouvé un article sur les vœux à Muzillac. Quant à Questembert, le premier article est de janvier 1993.

Il est possible que je n’aie pas repéré, avec les outils de recherche dont je dispose, tous les articles relatant les cérémonies de vœux chez nous et ailleurs. En effet, à partir de notre élection en 1995, j’ai tenu à organiser cette rencontre chaque année, et j’en ai gardé les textes. Cependant, le premier compte-rendu que j’en ai trouvé dans Ouest-France date de 1999.

Un moment convivial

Si on se demande à quoi ça sert, la première réponse qui vient c’est de proposer un moment de rencontre conviviale avec les habitants de la commune et particulièrement avec les acteurs de la vie locale : représentants institutionnels, responsables d’association, etc. J’en connais même qui ne viennent que pour boire un verre (ou deux) et se goinfrer de petits fours.

Un bilan d’étape dans le mandat

Au-delà de cet aspect festif – on se souhaite une bonne année – la cérémonie des vœux est l’occasion pour les élus de présenter un bilan de l’année écoulée et les projets de l’année qui commence. D’une certaine façon, c’est une sorte de compte-rendu de mandat : « Nous avons été élus sur un programme, voilà où nous en sommes à ce jour, voilà ce qui nous reste à faire. » Les occasions ne sont pas si nombreuses où les élus peuvent se livrer à cet exercice : il est souvent réclamé par les citoyens, mais quand il leur est proposé dans des réunions spécifiques, il rassemble peu d’auditeurs !

En tout cas, ce résumé annuel de l’action municipale est utile pour tout le monde. On se dit : Ah, oui, il y a eu ça cette année. Même pour les élus, qui agissent le nez dans le guidon, selon l’expression familière, cela fait du bien jeter un regard en arrière avant de se projeter vers l’horizon.

Vœux municipaux, élargis au-delà de la commune

A Questembert, comme dans bien d’autres communes, le maire invite la communauté de communes, le conseil départemental, le conseil régional, le parlementaire de la circonscription. L’inconvénient est de multiplier les prises de parole – qui ne sont pas toutes à la hauteur des attentes – et de prolonger la cérémonie. Cependant, le public présent peut avoir une idée de l’action de Questembert Communauté, du Département, de la Région, du travail du député.

Mettre en valeur des acteurs locaux

Les vœux municipaux donnent aussi l’occasion de mettre en valeur des acteurs de la vie associative, les forces vives du territoire qui se sont mises en évidence au cours de l’année écoulée, ou depuis bien plus longtemps.

Des vœux retransmis en vidéo ?

L’an passé, nous avions dû nous contenter des vœux en vidéo. Boris Lemaire avait répondu aux questions des correspondants de la presse locale et j’en ai rendu compte dans cet article. La contrainte a produit des effets divers et parfois des catastrophes de communication, car l’exercice ne s’improvise pas. Depuis, nous avons apprécié les points d’information de Boris Lemaire (comme ici), la retransmission en direct des conseils municipaux ou communautaires. Et donc, pour tous ceux qui ne pourront pas assister à la cérémonie, ce serait bien que ce soit diffusé en vidéo.

Une réflexion sur « Les vœux du maire, à quoi ça sert? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *