Attention vélos !

Voilà que nos routes communales sont jalonnées de petits dessins de vélos. De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’est-ce que ça veut dire ?
Exactement ce que ça dit ! On va en dire un peu plus.

La voie est libre

Le pictogramme, orienté dans le sens de la circulation des vélos, permet d’identifier les bandes cyclables, de matérialiser au sol une trajectoire cycliste, bien visible de tous : le cycliste a le droit d’être là, rien de plus. Un rappel pour les utilisateurs potentiels du vélo qui, parfois, n’osent pas prendre leur bécane pour des déplacements courts ; un rappel pour les autres usagers, les automobilistes principalement, qui, parfois, considèrent les cyclistes comme de dangereux vélorutionnaires. Le petit dessin n’indique aucune priorité à personne, il indique seulement que la route est à tout le monde.

Continuer la lecture de Attention vélos !

La maison individuelle, y a que ça de vrai?

Dans une tribune publiée dans Le Télégramme, Marc Le Fur, député des Côtes-d’Armor, conseiller régional de Bretagne, vante la maison individuelle y compris en matière d’écologie. Pourquoi pas ? Encore faudrait-il éviter les facilités de la démagogie : c’est bien commode de s’en prendre aux élites parisiennes, d’opposer les métropoles maléfiques aux ruralités sans taches, les élucubrations intellectuelles au bon sens paysan. Ça m’a un peu agacé.

Continuer la lecture de La maison individuelle, y a que ça de vrai?

Voter aux européennes : il faut être inscrit !

Le 9 juin, nous serons invités à élire nos députés au parlement européen. On sait déjà que l’abstention sera élevée et les sondages nous prédisent que seront élus des gens qui ne méritent pas notre confiance. Si nous ne votons pas, nous les laissons occuper le terrain. Et pour voter il faut être inscrit sur les listes électorales de votre commune.

Continuer la lecture de Voter aux européennes : il faut être inscrit !

Madame Butterfly à l’Iris cinéma

Quatrième séance de la série du programme l’opéra au cinéma proposée par l’Iris Cinéma, ce vendredi 19 à 20h et samedi 20 à 14h, le célèbre opéra de Puccini Madame Butterfly. Retransmis du Royal Opera House, Covent Garden.

Malgré toute sa beauté et son romantisme, Madame Butterfly de Puccini reste une histoire profondément émouvante et troublante, fatalement liée aux forces destructrices de l’impérialisme. La production poignante et picturale de Moshe Leiser et Patrice Caurier met en vedette Asmik Grigorian dans le rôle de Cio-Cio-San avec Joshua Guerrero dans le rôle de Pinkerton.

Peut-être l’air le plus célèbre de cet opéra.
Continuer la lecture de Madame Butterfly à l’Iris cinéma

Adieu à Jean Rouillard

Nous étions nombreux ce lundi après-midi pour accompagner Jean Rouillard vers sa dernière demeure et soutenir de notre affection son épouse Claude, ses enfants et petits-enfants. C’était justice car Jean Rouillard a été un acteur important de la vie locale. Sa bienveillance lui permettait de fédérer autour de lui les bonnes volontés que ce soit dans sa vie professionnelle de commerçant ou dans les activités associatives.

Continuer la lecture de Adieu à Jean Rouillard

PLUi annulé, une surprise ?

La mauvaise nouvelle est tombée mardi 26 mars : la cour administrative d’appel a prononcé l’annulation du PLU intercommunal de Questembert Communauté. C’est évidemment un choc : des heures et des heures de travail pour les élus et les techniciens de la collectivité, les dépenses payées au bureau d’études conseil, tout cela est jeté à la poubelle. C’est aussi un imbroglio juridique : les dossiers d’urbanisme en cours (permis de construire, permis d’aménager) sont gelés, les dossiers validés échappent au couperet, mais les nouveaux devront se conformer aux règles d’urbanisme d’avant…

La communauté va porter l’affaire devant le conseil d’état et – les délais risquant d’être longs – demander la suspension de la décision dans l’attente d’un jugement au fond.

Continuer la lecture de PLUi annulé, une surprise ?

Le coût du renouvellement urbain

Un séminaire en ligne proposé par les Territoires innovent, mardi 26 mars, de 9h à 10h. Pour Reconstruire la ville sur la ville, comme le demandait la loi SRU (en 2000!), comme l’imposent maintenant les lois Elan et surtout la loi Climat-Résilience du 22 août 2021, il faut tenir l’objectif ZAN (Zéro Artificialisation Nette). Mais l’équilibre financier de ces programmes de renouvellement urbain est difficile à construire. Les projets réalisés nous donnent des pistes de réflexion, comme celui qui sera analysé mardi 26 mars : le projet « Ancienne école » à Pont-Croix (Finistère).

Continuer la lecture de Le coût du renouvellement urbain

Agenda subjectif, Germinal An CCXXXII

Germinal, c’est le nom du 7ème mois du calendrier républicain. Le primidi de Germinal de l’An CCXXXII correspond à notre 21 mars 2024 (Voir le convertisseur ici). Et je continue à signaler ce qui me paraît intéressant à Questembert et aux environs. C’est forcément subjectif et je ne vois pas tout, alors, n’hésitez pas à me communiquer vos événements.

Mars, le soleil entre au signe du Bélier, c'est l'époque de l'équinoxe du Printemps.

Tout végète et s'anime au retour des Zéphirs
La Nature à ses lois ramène nos désirs
Et l'âge le plus pur apprend des tourterelles
Qu'il est doux de s'unir et de s'aimer comme elles.
Continuer la lecture de Agenda subjectif, Germinal An CCXXXII

Manon, le ballet à l’Iris Cinéma

Troisième spectacle de la saison 2023-2024 de l’opéra au cinéma, le ballet Manon du chorégraphe Kenneth MacMillan, sur la musique de Massenet. Deux séances sont programmées, vendredi 15 à 20h et samedi 16 à 14h.

Infos pratiques Vendredi 15 à 20h, samedi 16 à 14h
Plein tarif = 14 €, Tarif réduit (>18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi) = 8€

Continuer la lecture de Manon, le ballet à l’Iris Cinéma

Sauver l’étang de Célac? (Histoires d’eaux 7)

Voici une 7ème page de mes Histoires d’eaux. Commencée avec l’eau des puits et des fontaines de village, des puits publics en ville, de l’eau des lavoirs, de l’eau des marais et des prés mouillés dans Histoires d’eaux 1, la série m’a conduit à regarder le changement radical des années 50 avec L’eau à la maison, histoires d’eaux 2, premières réponses pour amener l’eau à la maison : pompes à béliers, électropompes, réseaux de village puis la construction des réseaux d’eau potable et de tout-à-l’égout dans la ville dans Le service d’eau (Histoires d’eaux 3). Le 4ème article L’eau désirée, l’eau rejetée (Histoires d’eaux 4) soulignait à la fois la peur de l’eau dont on se débarrasse au plus vite et le désir de l’eau. Le 5ème volet s’attachait aux charmes et plaisirs de l’eau. Le dernier article publié rappelait la mode, aujourd’hui passée des étangs, lacs et plans d’eau.

Sauver l’étang de Célac, vaste ambition, mais de quoi donc faut-il le sauver ? De l’envasement ? Alors, il faut sans doute aller chercher le concours d’Hercule qui détourna un fleuve pour nettoyer les écuries d’Augias. Mais on comprend vite qu’il s’agit de sauver l’étang de la volonté destructrice d’une municipalité aveugle (et accessoirement technocratique, sectaire et ignorante).

Continuer la lecture de Sauver l’étang de Célac? (Histoires d’eaux 7)